La Gamme
Le Réseau
Les services
La marque

Histoire

L’histoire de Mitsubishi en tant que constructeur automobile remonte au début du siècle. Le premier véhicule Mitsubishi à sortir des chaînes de montage en 1917 est le Modèle A, la première voiture particulière japonaise produite en grande série.

Yataro, le créateur, avait baptisé la compagnie des débuts «Tsukumo» mais les pavillons de ses navires arboraient déjà le fameux emblème aux trois losanges et en 1874, il adopta le nom de Mitsubishi (trois diamants en japonais) pour l’entreprise.

Il crée le désormais célèbre logo aux trois losanges en combinant deux images : la forme angulaire des armoiries de sa propre famille et les armoiries trilobées du clan Tosa, son premier employeur.

À cette époque, les véhicules sont fabriqués par la branche construction navale et aéronautique de Mitsubishi. C’est ici que Mitsubishi Motors plonge ses racines d’excellence en ingénierie qui vaut à ses véhicules leur réputation de fiabilité sans faille et de polyvalence.

L’abandon du modèle A en 1921 n’empêchera pas Mitsubishi de continuer à explorer les possibilités du transport. En 1931, Mitsubishi lance le premier moteur diesel japonais, destiné à la propulsion de véhicules automobiles, le 450AD, et son premier bus l’année suivante.

Quelques dizaines d’années plus tard, le lancement du PX33 en 1936 va faire date : il s’agit du premier véhicule à quatre roues motrices du Japon, l’ancêtre des Pajero, L200 et Outlander d’aujourd’hui.

L’essor économique fabuleux du Japon pendant les années 50 et 60 est l’occasion pour Mitsubishi de donner un coup de fouet à ses activités automobiles délaissées depuis la sortie du PX 33 au profit de l’aéronautique : la toute nouvelle 500 est lancée en 1960. Il s’agit d’une petite voiture conçue avec un soin méticuleux aussi à l’aise en ville que sur les pistes.

Elle vaut à Mitsubishi de remporter son premier trophée (dans sa catégorie) lors du Grand Prix de Macao en 1962. La même année, Mitsubishi dévoile sa Colt 600 : le premier modèle Mitsubishi à porter un nom désormais passé à la postérité.

La « Motors Vehicle Division » de Mitsubishi Heavy Industries, Ltd, acquiert un statut autonome en 1970 pour devenir la « Mitsubishi Motors Corporation », ou « MMC », marquant ainsi le début d’une nouvelle ère d’expansion amorcée par le lancement de l'ambitieuse nouvelle Lancer en 1973. La Lancer est la première Mitsubishi à être vendue en Europe (1975) et la voiture à l'origine de la formidable réputation acquise par Mitsubishi Motors dans l’arène du sport automobile

Élégante, robuste et pleine d’ardeur, la Lancer est également le précurseur d’une longue liste de modèles qui ajoutent à cette équation l'innovation signée Mitsubishi qui va de la première technologique mondiale « Silent Shaft » à l’actuelle i MiEV et au futur Outlander PHEV : une voitures électrique zéro émissions sur route pour l’une et le 1er 4x4 permanent hybride rechargeable au monde pouvant fonctionner en mode 100% électrique pour l’autre. Des véhicules qui confortent Mitsubishi Motors dans sa position de leader mondial en technologies vertes.

Implantée en France en 1980, la marque est aujourd’hui distribuée par 134 points de vente répartis en France métropolitaine ainsi que dans les départements d’outre-mer.

Aujourd’hui, Mitsubishi Motors compte parmi les premiers constructeurs automobiles du monde, l'un des rares à être en mesure proposer une gamme de modèles s’étendant des petites citadines aux poids lourds en passant par les bus et autres véhicules utilitaires à usage spécial.

Cliquez ici pour remonter en haut de page